Previous Page  IX / LXIV Next Page
Information
Show Menu
Previous Page IX / LXIV Next Page
Page Background

TITANIC

« EVERY SUMMER I DRIFT »

P

récédé d’une réputation scénique

grosse comme la somme de dix icebergs,

le Titanic de Capbreton s’échoue au-

jourd’hui sur notre platine. Lemoins que

l’on puisse dire c'est qu’il fout un méga

bordel. Garage pop ? Grunge punk ? Les

sept missiles liquides sortis par le label

palois A Tant Rêver Du Roi, s’amusent à

dézinguer John Dwyer, Josh Homme et

King Gizzard and the Wizard Lizard.

Comme Cockpit, Titanic à le gout de la

destruction. Et fait également appel à

Dorian (JC Satan) au son pour masteriser

le bousin. Autant d’atouts qui font

d'« Every Summer I Drift » une véritable

lame de fond. Un déferlement de vocaux

approximatifs, de frustration pré-adoles-

cente et de bouillante énergie.

n

MJ